15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://www.grainesdereflexion.com 300

Bien s’organiser pour ses études à distance

Ca y est la rentrée scolaire est passée ! C’est pour moi le début d’une aventure, celle du BTS diététique. Alors oui, j’ai un peu triché et je me suis avancée depuis le mois de mars. Mais septembre est tout de même assez symbolique pour moi puisque c’est le début de la formation CNED, de la recherche de stage etc. Bref les choses sérieuses commencent.

J’ai toujours été très organisée, et les études n’ont jamais été un souci pour moi. Du coup, depuis le mois d’août je suis au taquet pour organiser ma formation afin qu’elle se passe le mieux possible.

Je me suis dis que quelques conseils d’organisation scolaire te plairaient. Et que te partager ma propre façon de faire pourrait t’inspirer.

Ces conseils sont surtout applicables pour les personnes en BTS diététique à distance. Mais ils peuvent évidemment s’adapter à toute personne en formation à distance. Ou quelqu’un qui cherche des méthodes pour s’organiser dans son travail personnel en dehors des cours.

Définir ses objectifs

C’est à mon sens primordial de savoir où on va pour pouvoir tenir le cap. Connaître tes objectifs sur le court et long terme permettra de savoir quels sont les moments charnière à ne pas louper. Mais aussi ça t’aidera à rester motivé.e. Lorsque tu seras trop ancrée dans ton quotidien, tu pourras te référer à tes objectifs annuels ou sur plusieurs années, pour retrouver le sens de ce que tu fais. Et inversement, les objectifs au long terme sont souvent très flous. C’est intéressant alors de savoir quoi faire aujourd’hui pour les atteindre.

Définir ses objectifs à long terme

En général, l’objectif principal au long terme est assez clair : avoir tel diplôme. Ici, mon BTS diététique.

Tu as aussi des objectifs annexes : réaliser des stages, passer certaines matières à la fin de chaque année scolaire (dans le cas d’un BTS en progressif par exemple, ou des partiels pour une licence).

Pour y voir plus clair, c’est donc intéressant de noter clairement ces objectifs sur tes plannings annuels. Par exemple, j’ai noté les matières que je devais passer pour chaque année de mes 3 ans de formation. J’ai aussi précisé quels étaient les stages à réaliser. Je vois ainsi aisément les différentes étapes qui me mènent jusqu’en 2021. Date qui peut paraître bien lointaine si on ne matérialise pas cela sur un calendrier.

Définir les objectifs à moyen terme

Les objectifs à moyen terme sont ceux à réaliser sur 1 an, ou plusieurs mois, selon la durée de ta formation. Ils vont permettre de rythmer ton année de manière harmonieuse, en tenant compte des zones de creux et des dates clefs.

Ici, on rempli notre calendrier annuel des différents objectifs. On y note donc les devoirs à rendre, les examens, les stages lorsque les dates seront fixées. Ce qui est intéressant (et à mon sens très important) pour les personnes étudiant à distance, c’est de se fixer des dates de fin de programme.

Comme tu le vois sur mon planning de première année, j’ai donc rythmé mon année avec des dates-repères pour l’avancée de mon programme. Mais aussi en fonction de mes vacances. Celui-ci n’est pas fini car j’attends les dates de mon/mes stage.s pour préciser la deuxième partie de l’année.

J’ai d’abord défini à quelle période je souhaitais avoir terminé le programme (ici, fin mars). Puis j’ai déterminé à quelles dates je devais avoir terminé un module particulier. Pour cela, je me suis basée sur le programme proposé par le CNED mais aussi sur ma propre avancée estimée. Car par exemple je sais que la matière d’Eco-gestion sera très rapide à voir pour moi, mais il me faudra m’exercer sur les annales ensuite. J’ai donc tenu compte de mes connaissances.

Ce genre de détail, tu pourras peut-être le déterminer au bout d’un mois de travail, donc courant octobre. Ça te permettra de voir à quelle allure tu avances.

Définir les objectifs à court terme

Le court terme, c’est l’hebdomadaire. Les personnes étudiant par correspondance sont assez rodées pour établir des plannings hebdomadaires. Ce sont des outils importants pour donner l’impression que l’on suit vraiment une formation, et pas un hobby à côté de notre vie.

Ce planning, tu peux le réaliser de façons très variées. J’ai choisi un planning minimaliste qui me permette de comprendre rapidement quand et comment travailler :

Les plages grisées sont celles où je ne peux pas réviser. Ce sont mes horaires de travail effectif, mes rendez-vous, ou que j’ai tout simplement décidé de me reposer. Le plages blanches sont donc celles libres pour travailler. Les plages horaires sont équivalentes à 2h. Soit environ le temps que je souhaite consacrer à chaque moment de travail. Tu peux aussi très bien diviser tes journées heure par heure pour être plus précis.e.

Comme tu le vois je n’ai pas utilisé toutes les plages blanches, mais on verra dans le prochain paragraphe pourquoi.

J’ai ensuite déterminé quelles sont les matières à travailler et le type d’activité. Ces choix sont purement personnels et sont sujets à modification. Peut être que je placerai mes horaires de recherche de stage et/ou d’exercices à un autre moment de la semaine. Mais le fait de les avoir prévues réduit le risque de ne pas le faire. Et donc de prendre du retard.

Evaluer raisonnablement sa capacité de travail

On aborde désormais un point où on se casse souvent les dents sur le long terme : l’évaluation de notre capacité de travail.Deux biais sont à éviter : être trop optimiste/ambitieux.se. Ou trop laxiste, et se dire qu’on verra bien comment ça ira.

Il faut donc savoir définit objectivement quel nombre d’heures tu peux consacrer à ta formation au niveau hebdomadaire ou mensuel.

Pour cela, c’est intéressant de se référer aux conditions d’études en présentiel. Par exemple les étudiants de BTS diététique ont environ 34h de cours par semaine + des heures de travail personnel. A savoir que la formation se réalise donc sur 2 ans.

Sauf à avoir un bagage scientifique conséquent, ne te dis pas que tu pourras faire ce travail sur 2ans en travaillant 15h par semaine. C’est techniquement impossible et ce serait très dommage de finir cette formation avec des lacunes importantes.

Autre exemple, les étudiants de licence ont environ 20h de cours par semaine. Par contre le travail personnel prend aussi beaucoup de temps. Si tu es en licence et souhaites t’organiser pour ton travail personnel, tu peux compter autant d’heures de travail personnel que d’heures de cours de la matière en question. C’est en général assez représentatif. Et si tu travailles plus vite, tu pourras toujours recalibrer cela. (à savoir que j’ai une licence de droit, et c’est à peu près le taux horaire que j’avais à l’époque).

Pour mon cas personnel, je passe le BTS en 3 ans avec chaque année 2 à 3 matières de passées. J’estime pouvoir travailler entre 10 et 15h par semaine. Et avec l’avancée que j’ai déjà prise, et mes facilités en éco-gestion, je sais que ce volume horaire me permettra de tenir le programme aux dates fixées.

Un point important : garder de la flexibilité

Aussi, je prévois sur mon planning hebdomadaire toutes les plages où je suis potentiellement libre. Mais je ne les remplie pas toutes. Seul le nombre horaire minimum est indiqué. Du coup, je sais que j’ai de la marge si je prends du retard sur un module particulier.

Sur ce genre de planning, et contrairement aux plannings annuels qui sont plus concis, il faut garder une certaine flexibilité. Cela ne sert à rien d’organiser ta journée à la demi-heure près. Tu ne tiendras jamais ton planning comme prévu (surtout en formation à distance). Et du coup, ça ne te frustrera que davantage. Mieux vaut donc prévoir des plages un peu larges, où tu seras libre de faire une pause de 10min quand ça te plaira. Aussi prends en compte ton rythme biologique. Si tu n’es pas du matin, évite les cours où tu vas apprendre de nouvelles notions à 8h. Peut être que ce sera mieux de faire des exercices, si tu n’as pas le choix de mettre une plage à ces horaires. C’est pour cela que je n’ai quasiment rien prévu les soirs de semaine.

Voilà, j’espère que cet article mêlant conseils généraux et partage de mes propres méthodes de travail t’aidera à t’organiser au mieux ! On se retrouve la semaine prochaine pour la seconde partie de notre focus spécial formation : quelques conseils pour apprendre efficacement ses cours.

Je te souhaite une très bonne rentrée et un bon début de formation.

Petit bonus : voici 2 photos, pas du tout esthétiques mais très pratiques, des plannings dont je te parle dans l’article :

          

Partager:
Categorie:Réflexions
Articles précédents
Podcast épisode 24 – Trouver l’inspiration en cuisine
Articles suivants
Quelques conseils pour bien apprendre ses cours

5 Commenter

  • septembre 20, 2018 à 8:38
    Gabrielle

    Ah, j’adore tes articles Organisation, merci pour celui-ci ! Je ne fais pas de formation à distance mais j’ai pioché des astuces. Notamment pour les objectifs long et moyen terme. Je n’ai aucun problème avec le court terme mais dès que je travaille sur des visions dépassant la semaine, je me sens perdue ^^
    Ton article m’a aussi poussée à créer mon planning hebdomadaire, ce qui me permet d’avoir une meilleure vision de ma semaine et des temps libres que j’ai pour créer du contenu sur mon blog, Instagram etc.
    A bientôt 🙂

    Réponse
  • octobre 13, 2018 à 9:31
    Amandine

    Merci pour tous tes articles et ton blog qui est top!
    Ton blog m’intéresse d’autant plus que nous avons a priori le même parcours (formation eco gestion puis plusieurs années d’expérience dans le conseil) et le même souhait de reconversion! 😉

    Je suis en revanche moins dans le bon timing que toi. J’envisage de me lancer sur la formule progressive en 3 ans. J’aurais besoin de ton avis après quelques semaines de recul sur les cours : si je débute seulement à la fin du mois d’octobre via le CNED l’année est déjà bien entamée. Ca te semble jouable de passer 3 matières cette année sachant que je suis à temps plein dans mon travail actuel? J’ai estimé à 2h par jour le temps que je peux consacrer à mes révisions.

    Merci beaucoup pour ton avis!
    Bonne chance pour ta reconversion! Tu me sembles très bien partie!

    Amandine

    Réponse
    • octobre 14, 2018 à 2:15

      Bonjour Amandine, merci pour ton retour sur mes articles je suis heureuse que ça puisse t’être utile ! 🙂

      En effet notre parcours est similaire, du coup par rapport à l’éco-gestion tu seras bien avantagée. J’ai personnellement bouclé le programme de 1ère année en 2 semaines. Celui de 2ème année est plus axé compta/gestion, il me prend plus de temps : je pense le finir en environ 1mois et demi (je ne compte pas les révisions et préparation à l’examen).

      Pour passer 3 matières je pense que ce sera assez compliqué. Comme toi je suis à temps plein et je travaille environ 2h/jour et davantage le week end. Je t’avoue que c’est très usant. En passant uniquement économie/gestion et biochimie/physiologie cette année et en prenant 3 semaines sans cours pour mon stage, je compte finir le programme fin avril, en ayant fait une mise à niveau avant la rentrée.

      Pour passer 3 matières à mon sens il faudrait que tu puisses travailler environ 4h par jour, y compris le week end (bien sûr, je compte une semaine de vacances à Noel, faut pas pousser :)).

      En forme progressive à temps plein je te conseille donc plutôt 2 matières, ça remplira déjà pas mal ton emploi du temps. Surtout que tu devras suivre une mise à niveau en amont si tu ne veux pas être perdue.

      J’espère avoir répondu à ta question 🙂

      Belle journée, et merci pour tes encouragements, je te souhaite la même chose !

      Réponse
  • octobre 25, 2018 à 3:31
    Audrey

    Bonjour je me permets de te dire étant aussi en bts diététique que nous avons un groupe FB : « Les Diet du CNED » 🙂

    Réponse
    • novembre 9, 2018 à 9:14

      Merci Audrey ! Je suis justement sur le groupe, qui est top pour se soutenir 🙂

      Réponse

Laisser un message