15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://www.grainesdereflexion.com 300
fraise

FAQ BTS diététique – je réponds à tes questions

Ca y est, les examens sont passés ! Cette année c’était le tour de biochimie/physiologie et économie-gestion. Je suis plutôt satisfaite de moi, désormais le plus dur sera d’être patiente jusqu’au 2 octobre, jour de publication des résultats.

Nous marquons également ce cap de la première année de BTS et de reconversion. Quoi de mieux qu’une FAQ pour fêter ça ? Vous êtes nombreux-ses à me suivre et à venir me poser des questions sur le BTS diététique et la reprise d’étude. J’ai donc décidé de dédier un article sur vos questions les plus récurrentes, afin que tu y trouves les réponses : que tu sois ici par hasard ou me suive depuis le début.

– La formation est-elle scientifique ?

Oui oui et oui. Nous nous apprêtons à exercer une profession para-médicale, elle est à ce titre très scientifique. Par contre ici on ne parle pas de mathématiques ou de physique. Donc pas d’équations à faire, ou très simples en économie.

Les matières principales (tant pour le BTS que pour notre métier) sont la biochimie, la physiologie et la physiopathologie. Sont reliés à ces matières les cours de microbiologie, connaissance des aliments et régimes.

Il est donc important d’être à l’aise avec la chimie (molécules, leur écriture, les équations…) et ne pas être réfractaire à la connaissance du corps humain.

– Le BTS est-il difficile ?

C’est assez subjectif. Je répondrais par une fausse réponse : il demande de travailler. On ne peut avoir ce BTS par chance, c’est indéniable.

Alors oui il est compliqué dans le sens où il y a énormément de par cœur, et où il est nécessaire de comprendre chaque cours pour pouvoir suivre le fil jusqu’au bout. Pour moi la base c’est la biochimie et la physiologie, ce sont les fondations. A partir de ces fondations, on pourra comprendre comment notre corps fonctionne donc pourquoi il a tels besoins, pourquoi telle pathologie apparaît et comment la traiter, et aussi les effets de nos apports nutritionnels sur notre santé. Tout étant lié, c’est difficile de faire des impasses.

Au niveau des examens en tant que tel, ils ont tendance à devenir moins difficiles et à se baser sur des études de documents. Ce qui aide les étudiants à réactiver leurs connaissances grâce au support. Mais encore faut-il savoir traiter l’information et la ressortir clairement.

Un mythe qui n’en est pas un, est aussi celui des stages. Beaucoup d’étudiantes ne peuvent valider leur diplôme faute d’avoir trouvé un stage thérapeutique au cours de leur formation. C’est à mon sens le point le plus compliqué car il ne dépend pas totalement de nous.

– Peut-on s’en sortir sans bagage scientifique ?

J’ai fait un bac littéraire, option arts plastiques et musique. Puis une licence de droit. Je n’avais donc aucun bagage scientifique.

Ce serait mentir de dire que tout le monde y arrive peu importe d’où il provient. Un bagage scientifique est un énorme plus car on a acquis un schéma de réflexion idéal. Mais une mise à niveau suivie sérieusement permettra de combler certaines lacunes. On travaillera aussi surement davantage au début, pour intégrer les mécanismes. Et puis ça roulera tout seul à la fin de l’année à force de persévérance.

– En combien de temps est-il idéal de passer le BTS ?

Cela dépend de ton profil et du temps que tu peux accorder à ta formation.

Le BTS se fait historiquement sur 2 années à temps plein. Ces deux années sont considérées comme trop courtes par les professeurs et les étudiants. Et je le comprends totalement. L’idéal serait de passer ce diplôme sur 3 années, en format licence. Cela permettrait de former de vrai.e.s professionnel.les avec les compétences adéquates.

Mais si on parle juste du diplôme, certaines personnes arrivent à le passer en 1an et demi avec succès.

Pour moi la durée idéale est 3 années en progressif. Cela permet d’acquérir les connaissances au fur et à mesure, et de pouvoir travailler à côté, ou se spécialiser dans nos matières favorites. N’oublions pas que l’on passe un diplôme qui nous permet d’exercer un métier où l’on sera en charge de la santé de patients !

– J’ai un travail/des enfants/les deux, à gérer en plus, est-ce faisable ?

Encore une fois ça dépend de toi. Ta motivation. La possibilité que tu as à te dégager plusieurs heures par jour de travail. Ta capacité à encaisser la fatigue psychologique.

Avec un travail à temps plein et une formation en progressif, je trouve le pari faisable. J’ai mon chéri qui m’aide à côté en faisant davantage de tâches ménagères et me laissant en autarcie avant les examens.

Je ne saurais me prononcer par rapport aux enfants. De nombreuses femmes courageuses y arrivent chaque année. Mais encore une fois cela dépend de la capacité que tu as à encaisser tous ces changements.

– Comment se passent les stages (déroulé des journées…)

C’est très différent d’un stage à un autre alors mon expérience ne sera pas du tout représentative.

Je vais parler de ce que je connais à savoir les stages en restauration collective. Normalement nous sommes censées observer activement les pratiques de l’établissement d’accueil et proposer/réaliser des actions.

Tu peux tomber dans un centre où le manque d’effectif sera pallié par ta présence et tu seras donc considéré.e comme un employé : nettoyage, préparation des plats, service.

Tu peux tomber dans un établissement parfait où tu es prise comme une stagiaire, où on te montre tout, où on te laisse une latitude d’action, où tu peux communiquer avec la diététicienne… J’ai eu cette chance pour mon 2nd stage et j’en suis TRES reconnaissante !

Le fait est qu’il faudra t’adapter, te préparer à toute éventualité. Si tu n’arrives pas à mettre en place des actions, penser à ce que tu aurais pu faire pour le rédiger dans ton mémoire. Ou essayer d’être plus active lors du 2nd stage.

– Le contenu de la formation est-il dépassé par rapport aux nouvelles avancées en nutrition ?

La base de la formation est en effet assez ancienne. Les recommandations nutritionnelles sont mises à jour en fonction des nouveaux PNNS donc on n’est pas à la masse niveau quantités.

Cependant pour ce qui est des régimes spécifiques et des avancées de la recherche en termes de pathologie, c’est une autre histoire. Je ne dirais pas que l’on apprend des bêtises, les bases sont là et permettent une prise en charge des patients (heureusement!). Néanmoins certaines données sont à actualiser. Notamment sur le diabète, la nutrition du sportif ou les régimes végéta*iens. Rien de bien sectaire, et lire les dernières études, des bouquins sérieux et récents voire faire un DU permet de se remettre facilement à jour.

Autre point sur lequel la formation n’est pas à jour c’est sur le suivi pour perte de poids. On nous apprends à calculer des baisses progressives d’apports caloriques. Si c’est toujours une base à avoir pour comprendre les mécanismes, on a désormais compris qu’un régime restrictif n’est pas du tout efficace. Et on est encore loin de la « mindful eating » « body positive » et autres courants anti-régimes !

Concernant certains régimes « à la mode » (cétogène, paléo…) : on les aborde assez succinctement selon les professeurs. Par contre c’est intéressant d’en faire une étude personnelle dans le cadre de son mémoire et ainsi approfondir ses connaissances dans le domaine pour orienter les patients de plus en plus friands de ces méthodes.

– Est-ce facile de parler à un professeur (pour les cours à distance) ?

Je ne saurais donner d’informations dessus car je n’ai pas cherché à contacter mes professeurs du CNED pendant la formation. Mais je sais que l’on peut les contacter par téléphone (en prenant RDV), par mail (ils répondent assez vite apparemment), et lors des cours en direct. Il y a aussi des modules payants qui te permettent de revoir les cours de l’année en présentiel et donc poser tes questions « en vrai ».

– Ne te sens tu pas seule face à tes cours ?

Je suis solitaire de nature alors je n’avais pas peur de me retrouver sans classe. Je ne me suis pas du tout sentie seule, mais je pense aussi que c’était grâce à mon professeur de biochimie (hors CNED) très présent et réactif à mes questions.

Je te conseille si tu as besoin de liens, de t’inscrire sur les groupes facebook dédiés aux étudiant.e.s diet, il y a beaucoup d’animation !

– Quels stages as tu fais cette année ?

J’ai réalisé mes 2 stages en restauration collective à Rennes. L’année prochaine je compte réaliser mes deux stages thérapeutiques ou un stage thérapeutique et mon stage optionnel (selon les réponses positives à mes demandes pour les thérapeutiques).

– Est-ce faisable de passer le BTS en étant végétarien.ne ?

Je dirais que cela dépend de ton niveau d’engagement dans le végéta*isme. En restauration collective, tu seras sûrement amené.e à manipuler de la viande. Et les cours de technique culinaire sont basés sur des recettes contenant parfois de la viande. Lors de l’examen de technique culinaire, tu peux parfaitement tomber sur un plat à base de viande à préparer.

Personnellement, tant que je ne mange pas de viande je suis ok. Les stages en restauration collective se sont bien passés. Quant aux techniques culinaires, je préparerai les plats non végé pour ma famille ou les adapterai en végé. Le jour J je cuisinerai de la viande si ça m’est demandé, mais ne la goûterai pas (je goûterai par contre la sauce et l’accompagnement pour vérifier l’assaisonnement).

– Est-ce utile de passer le BTS si nos convictions sont différentes de ce qui est appris ?

Encore une fois, ça dépend de toi et de ton projet professionnel.

Je souhaite vraiment exercer en tant que diététicienne et pouvoir travailler dans des structures de soins (hôpitaux, cliniques…). C’est donc pour moi indispensable d’avoir ce diplôme.

J’estime également que c’est à nous de créer le métier que l’on souhaite exercer. Le BTS nous donne des bases scientifiques fondamentales pour ne pas verser dans la crédulité ou la charlatanerie. Mais si on souhaite intégrer d’autres valeurs à celles apprises, il n’y a aucun souci et je dirais même que c’est recommandé au vu de l’obsolescence de certains cours (notamment sur la prise en charge psychologique des patients).

C’était long, mais je pense avoir déjà fait un bon tour des questions les plus fréquentes. N’hésite pas à me poser tes questions en commentaire. Je prendrai le temps d’y répondre ou si elles sont fréquemment posées, je referai un nouvel article !

Partager:
Categorie:BTS diététique
Articles précédents
1000 et 1 bowlcake : recette de base et adaptations
Articles suivants
Recette : steak végétal express et ses variantes à l’infini

14 Commenter

  • juillet 4, 2019 à 8:13
    Lolo

    Bonjour,
    Bravo pour ton article très clair et bien écrit, il répond à beaucoup de questions que je me posais.

    J’allais m’inscrire au BTS mais je viens d’apprendre que la réforme a rajouté une matière : l’anglais, comme s’il n’était pas assez dur comme ça ! Donc au contraire de le simplifier ou en tout cas de l’étendre sur 3 ans elle le rend encore plus difficile. Du coup ça me fait beaucoup réfléchir…
    La 1ère session avec l’anglais obligatoire est en 2021, comment appréhendes-tu cette nouvelle matière ?

    Réponse
    • juillet 12, 2019 à 1:53

      Bonjour Lolo !

      Effectivement l’anglais qui était optionnel devient obligatoire. Il s’agit d’une matière un peu spéciale au BTS car surtout faite pour gagner des points. Les exigences sont très faibles, voire inférieures à celles demandées au BAC.

      Personnellement je n’appréhende pas du tout cette nouvelle matière que je comptais prendre en optionnel en 3ème année. Voyageant régulièrement en Ecosse, je manie l’anglais assez aisément (sans être pour autant bilingue, loin de là !).

      Dis toi qu’il s’agit simplement de compréhension écrite et d’expression orale, et qu’une simple pratique régulière de l’anglais : séries télé, articles de magazines… est largement suffisant 🙂

      Réponse
  • juillet 4, 2019 à 8:43
    Lolo

    Re-bonjour !
    J’aurais une autre question pour bien comprendre ton parcours et l’inscription au cned.

    Si j’ai bien compris tu as suivi une remise à niveau dans le 1er semestre 2018 et tu t’es inscrite au CNED à la rentrée de septembre 2018. Pour passer 2 matières cette année, et les suivantes en 2020 et 2021.

    Ma question est : t’es-tu inscrite en formation progressive ou formation complète au CNED ?
    La formation complète n’est pas trop cher 920 euros soit 1840 euros pour les 2 ans, mais la formation par UV comme tu sembles le faire revient beaucoup plus chère : 600 euros environ chaque UV environ 3800 € pour les 2 ans !

    Le problème si on s’inscrit en formation complète c’est qu’on ne peut passer aucune épreuve l’année N+1 puisque nous n’aurons les cours que de la 1ère année.
    Étant donné que tu t’es inscrite en septembre 2018 et que tu passes déjà 2 épreuves en 2019 je suppose que tu as opté pour une inscription par UV au CNED et donc accepté un prix plus élevé au final ?
    Merci d’avance pour tes réponses 😉

    Réponse
    • juillet 12, 2019 à 1:56

      Re-bonjour !!

      Tu as bien déduit effectivement : J’ai choisi l’option plus chère mais me permettant de passer des épreuves à partir de cette année (2019, j’ai passé biochimie/physiologie et économie gestion).

      Pour les personnes souhaitant réaliser des économies : on peut également passer toutes les épreuves en 2ème et 3ème année, ce qui permet de prendre la formation globale du CNED. Mais les épreuves sont alors un peu plus condensées (ce qui reste néanmoins très faisable en les organisant bien).

      Réponse
  • juillet 9, 2019 à 7:18
    Lolo

    Bonjour,
    Pour passer l’épreuve biochimie-physiologie, quelle unité as-tu choisie au CNED ? Prendre l’U1 biochimie/physiologie est inutile et redondant puisque les cours de cette unité sont dans 2 autres unités : biochimie dans l’U2 et physio dans l’U3.

    Réponse
    • juillet 12, 2019 à 2:01

      Effectivement, il faut bien réfléchir lorsqu’on choisi de passer les unités en progressif par le CNED pour éviter de payer certaines matières 2 fois.

      J’ai choisi l’unité biochimie/physiologie même si celle-ci fait doublon avec connaissance des aliments et physiopathologie. C’était voulu car je souhaitais vraiment passer l’épreuve de biochimie/physiologie en 1ère année et n’avais pas assez de temps devant moi pour travailler en plus la connaissance des aliments.

      Connaissance des aliments est une matière très lourde et nécessitant de bonnes bases de biochimie. Avec le taux horaire que je m’étais fixé, je ne pouvais passer ces 2 matières en 1 année.

      Néanmoins pour les personnes qui bénéficient de plus de temps hebdomadaire pour travailler les cours : l’idéal est de passer biochimie/physiologie et connaissance des aliments la même année, afin de n’avoir à régler qu’une seule matière et économiser ainsi 560 €. Economie gestion peut se passer indifféremment, je dirais que le plus tôt étant le mieux en sachant qu’elle ne nécessite pas énormément d’investissement personnel.

      Belle fin de journée !

      Réponse
  • juillet 21, 2019 à 9:00
    Bouchra

    Bonjour Lorène,

    Tout d’abord merci pour toutes ces renseignements sur le BTS Diététique et bravo pour ta détermination et motivation pour ta reconversion professionnelle !

    1. Je suis comme toi fonctionnaire et je souhaiterais me reconvertir également en diététicienne nutritionniste. Quand j’ai lu tes motiviations de reconversion, j’aurais pu dire exactement la même chose : un métier avec du sens.
    Tu dis que tu as demandé un temps partiel à ton employeur : 60%, 80 %? Il me semble avoir vu qq part dans ton blog que tu estimais ton temps de travail à 20h par semaine c’est ça ?
    Est-ce que tu as demandé à bénéficier du congé de formation ? as-tu mobilisé ton CPF ?
    J’ai fait un entretien de mobilité carrière mais c’est encore un peu flou tous ces outils à notre disposition.

    2. Ensuite, j’ai appelé le CNED et il ne propose plus l’offre formation progressive pour septembre 2019 du à la réforme en cours. Du coup, j’hésite à le passer en formation globale sachant qu’on est fin juillet et que je comptais faire la remise à nouveau en août septembre..suivant tes conseils : khan academy et un professeur particulier. Je n’ai pas de bac S.

    3. Si j’ai compris tu as pris un prof particulier pour la remise à niveau mais également qui te suit durant le BTS ?

    4. D’après ton article article sur le BTS, j’ai pu lire que si on s’inscrivait en juillet, on pouvait avoir les cours tout de suite et si inscription en août, les cours en septembre. Pour info, lorsque j’ai appelé le CNED, ils m’ont dit qu’on pouvait seulement recevoir les cours en septembre, ils se basent sur l’année scolaire septembre à juin. L’inscription est bien ouverte dès le 1er juillet.

    5. Il y a quelque chose que je n’ai pas saisi : avec la formation globale on peut passer les épreuves en 3ème année ?
    « Pour les personnes souhaitant réaliser des économies : on peut également passer toutes les épreuves en 2ème et 3ème année, ce qui permet de prendre la formation globale du CNED. Mais les épreuves sont alors un peu plus condensées (ce qui reste néanmoins très faisable en les organisant bien). »

    6. Pour les stages tu as demandé un congé sans solde ou utilisé le congé de formation ?
    Tu as déjà fait tes 2 stages en restauration collective, si j’ai bien compris ? Tu comptes faire tes 2 autres stages en 2ème année ou en 3ème année ?

    Merci d’avance pour tes réponses !
    Bon début de semaine !

    Réponse
  • juillet 28, 2019 à 6:59
    carole

    Bonjour,
    J’ai adoré ton article qui m’a permis d’y voir plus clair sur cette formation. Je réfléchis à m’inscrire par correspondance aussi. Comme je travaille en même temps j’hésite encore sur l’inscription en global ou progressif. Quand tu dis qu’il est possible de s’inscrire en global et de passer les épreuves en deuxième et troisième année est ce qu’il faut s’inscrire à la formation en global tout en t’inscrivant en progressif à l’examen ? est il possible de faire tous les stages (y compris ceux de la première année en troisième année? Si oui le Cned accepte il de délivrer des conventions de stage en troisième année même si tu n’es inscrit chez eux que pour la formation globale sur deux ans?
    Merci beaucoup pour tes éclairages !

    Réponse
  • août 1, 2019 à 8:04
    Mymi

    Bonjour, ton site est une merveilleuse trouvaille pour moi ! Je suis en plein questionnement de reconversion professionnelle, donc dans le même cas que toi, salariée et voulant profiter de suivre la formation à distance. Bon, mon déclic est encore tout frais, donc je me renseigne au max. J’ai néanmoins des questions, en passant par le cned est ce que tu peux bénéficier des heures de formation cumulé durant ton activité salariale ? C’est-à-dire que j’ai cumulé 87h dont 1300€ de formation, et j’aimerai en profiter. Et ma dernière question, comment fais tu auprès de ton employeur pour passer tes stages ? Peut-il te refuser d’être absente de ton poste quelques semaines ? Merci et surtout ton site est super 👍🏻

    Réponse
  • août 4, 2019 à 3:14
    Kina

    Cc ! J’adore ton blog , je cherchais des réponses concernant le Bts D et la j’ai tout ce qui me faut… Je rentre en école d’aide soignante à la rentrée mais je souhaite par la suite me lancer dans ce Bts. N’ayant pas de Bac scientifique, est-ce je dois faire une mise à niveau concernant la biochimie. Sachant que pendant ma formation d’aide soignante ont a certains module sur l’anatomie.
    Merci

    Réponse
  • septembre 21, 2019 à 10:08
    Alex

    Bonjour,
    Merci de partager ton expérience. J’envisage de m’inscrire cette année en progressif (travail à temps plein et 2 enfants)…
    Ayant des difficultés à joindre un conseiller qui puisse répondre à mes questions, je me tourne vers toi.
    Peut-on suivre des stages sans être inscrit à l’unité mémoire? Je voudrais faire mes stages sur 3 ans…
    Que sait tu de la réforme du bts? Pour ceux qui s’inscrive en progressif, est ce qu’on reste sur l’ancienne version ou la nouvelle pour la validation du bts? En gros est ce que je serai obligée de passer l’épreuve de l’anglais? Je suis nulle en anglais et ça augmente encore le prix de cette formation 🙁
    Merci

    Réponse
    • octobre 13, 2019 à 10:19

      Bonjour !

      Merci pour ton retour, je suis contente que mon expérience puisse t’aider.

      Tes questions sont très techniques et je ne suis malheureusement pas habilitée à te répondre car justement, je ne suis pas un conseiller du CNED. Je partage uniquement ce que je sais par ce que j’ai vécu.

      Je peux néanmoins répondre à ta 1ère question : à partir du moment où tu suis les unités en lien avec les stages (cda, biochimie/physio pour resto co et biochimie/physio, physiopat et cda pour thérapeutiques), tu peux valider des stages avec le CNED. l’unité mémoire ne sert qu’à la rédaction et à la préparation à la soutenance.

      Concernant la réforme du BTS, je ne peux vraiment pas t’aider car je suis toute aussi perdue que toi.

      Bon courage !

      Réponse
  • septembre 23, 2019 à 2:53
    Euzen-Peyre Lucie

    Bonjour,

    Un grand merci pour ces précieuses informations, ton blog est une mine d’or !

    Étant végétarienne, j’étais ravie que tu abordes le sujet 😊

    Une question « technique » me taraude sur là forme progressive, car jusque là personne n’arrive à me renseigner, pas même le cned …

    Si l’on s’inscrit en progressif au sein du rectorat et que l’on prend la forme globale du cned dans un souci d’économies, tout en se débrouillant pour obtenir les cours manquants la 1ere année (une ancienne élève peut me prêter ses cours) … peut-on bel et bien passer des épreuves dès la 1ere année ? ?

    Il me semble que l organisme de formation à distance doit fournir une attestation au rectorat lors de l’inscription. Celle-ci risque t elle d être incomplète si l’on a procédé ainsi ?

    Je serais très déçue de ne pouvoir passer aucune épreuve cette année … mais vu le prix des unités du cned … je préfère me renseigner avant !

    Je te remercie et bon courage pour tes stages et la suite de l’aventure ! Bravo pour ta ténacité, elle me motive 😊

    Réponse
    • octobre 13, 2019 à 10:13

      Hello Lucie !

      Merci pour ton retour sur l’article 🙂

      Je ne peux te confirmer ce que j’avance car il s’agit des expériences que j’ai pu grapiller par ci par là ! Pour moi il n’est pas possible de passer des épreuves dès la 1ère année en forme globale au CNED. Pour la bonne raison qu’après la 1ère année, aucune matière présentée à l’examen n’est complète. La physiologie est prévue en 2ème année, tout comme une partie de la CDA, et les régimes/physiopat n’en parlons pas…de même que l’économie gestion et les TC.

      Je suis désolée pour toi, je comprends que le temps n’est pas notre ami dans ces cas là ! Par contre tu peux passer les épreuves en 2 fois à partir de la 2ème année : une partie en fin de 2ème année, et l’autre partie en 3ème année (je ne peux par contre te dire si tu dois de nouveau t’inscrire à une unité lors de la 3ème année pour que ton inscription soit valide).

      Bon courage pour le début du BTS, je t’envoie plein de motivation !

      Réponse

Laisser un message