15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://www.grainesdereflexion.com 300

Ca y est j’ai trouvé ma voie !

J’ai une très bonne nouvelle à t’annoncer, j’ai enfin trouvé ma voie ! Si aujourd’hui je suis quasiment sûre de ce qui me plaît vraiment, c’est grâce à un travail personnel assez important. C’est un billet assez intime que je te propose là. Mais je crois que nous sommes beaucoup, surtout de la génération Y, à se poser des questions sur ce qu’on veut faire de notre vie professionnelle. J’espère que le partage de mon cheminement t’aidera à mieux comprendre pourquoi tu as fait tels choix. Et surtout te redonner espoir si tu ne te sens pas à ta place dans ton métier actuel, et que tu n’arrives pas à comprendre pourquoi.

L’orientation scolaire, un vrai casse-tête

Je voulais d’abord te parler des difficultés que j’ai eues pour m’orienter pendant ma scolarité. En fait, j’ai été assez passive, comme la plupart des lycéens.

Pendant ma scolarité, j’ai eu du mal à rester fixée sur l’idée d’un métier en particulier. Etant curieuse de tout, mon envie de toucher à tout me faisait passer du secteur médical à l’informatique, en passant par les arts plastiques. Il faut dire aussi que j’ai manqué d’aide pour définir l’orientation qui me convenait le mieux.

J’ai toujours été bonne élève. Une fois arrivée au bac, on me poussait à m’inscrire en classe préparatoire. Mais je pensais que c’était une perte de temps et j’ai pu obtenir une place dans un IEP de province. En première année d’IEP, les gens se divisaient en gros en 2 catégories : ceux qui voulaient être journalistes et ceux qui faisaient ces études pour « la diversité des matières proposées ». Quand tu es bon dans un peu toutes les matières, tes professeurs et tes proches te poussent à faire les études les plus larges possibles car en général ce sont les plus « prestigieuses ».

La conséquence c’est que tu arrives à 18-20 ans sans savoir ce que tu aimes faire ni quel métier tu aimerais faire pour au moins les 10 prochaines années. Au contraire, si tu ne rentres pas dans le moule, on te force à intégrer une filière moins « valorisée ». Si tu as de la chance, tu tombes sur une filière qui te passionne, et sinon tu vas devoir t’adapter parce que sinon « tu n’auras pas un emploi stable ».

Malheureusement, ce problème de l’orientation semble encore totalement d’actualité. Cette semaine j’ai pu entendre plusieurs connaissances inquiètes car leurs enfants ne savaient pas quoi faire de leur vie. Et de ce fait pensaient à s’orienter par défaut…

Actuellement, il y a un vrai phénomène de la réorientation / reconversion

En fait quand tu dois choisir ton orientation, tu te retrouves seul.e face à des filières plus ou moins bien vues et face à des noms de métier vagues qui subissent également ce jugement de valeur.

Le résultat ? Une bonne partie des étudiants se réorientent à la fin de leur première année de fac. Voire après leur licence. Et voire encore, c’est de plus en plus le cas, quelques années après être entrés dans la vie active. Peut-être que toi même d’ailleurs tu as choisi de changer d’orientation ces dernières années.

Il y a 4 ans j’ai débuté mon premier véritable emploi et j’avais la chance d’être directement en lien avec le public. Je me sentais utile. En parallèle je préparais mon concours, j’avais encore un objectif : être cadre. Puis j’ai réussi mon concours, j’ai fait ma formation, et j’ai intégré mon emploi actuel. Là ça a été progressivement la désillusion. Au début je pensais que c’était à cause de la région (Bretagne tu me maaanques). Ensuite, j’ai cru que c’étaient les horaires et le manque de vacances. Il y a 8mois j’ai compris que c’était mon métier en tant que tel qui ne me convenait pas. Je suis cadre, je suis bien payée, mais je ne trouve pas de sens dans ce que je fais. Peut-être qu’en mutant dans un autre service je retrouverai un sens à mon emploi, mais j’en doute fortement.

J’ai décidé d’agir et de réfléchir à ce que j’aimerais vraiment faire de ma vie.

Ma situation fait que je peux me permettre de prendre mon temps. Pendant plusieurs semaines j’ai beaucoup tâtonné. Je ne savais pas où aller alors j’ai lu beaucoup de livres et de témoignages. Surtout sur les entrepreneurs, bien que je savais déjà que je ne souhaitais pas monter une entreprise « commerciale ». Mais lorsque tu entames ce genre de processus de réflexion, tu rencontres beaucoup de personnes inspirantes et ça ouvre les œillères que tu pouvais avoir sur la vie professionnelle.

Pour moi, ce qui est important à définir en premier c’est quel domaine te fait vibrer. Je sentais que j’étais très attirée par l’alimentation (d’ailleurs, sans avoir encore eu le tilt, je t’en ai parlé dans un podcast précédent). Au fur et à mesure de mes réflexions, j’ai également compris que je voulais avoir la possibilité d’aider les femmes tout au long de leur vie. Je suis très attirée par la période de la grossesse, qui est si particulière et tellement magique. Tu vois, ce sont des thèmes assez larges. Je n’ai pas tout de suite cherché un métier particulier. Je me suis d’abord focalisée sur une vision globale de ce que j’aimerais faire pour au moins les 10 prochaines années de ma vie.

J’ai d’abord pensé à m’orienter vers la naturopathie, qui m’a personnellement beaucoup aidée et qui correspondait à mes valeurs éthiques. Mais il y avait toujours une réticence, quelque chose qui ne me convenait pas parfaitement.

Mon hypersensibilité fait aussi que je ne pouvais m’orienter vers des études de sage-femme puisque je ne saurais supporter la vue d’actes chirurgicaux. Mais je n’abandonne pas mon envie d’agir auprès des femmes pour améliorer leur quotidien !

Et l’illumination est venue un soir, tout est devenu clair : la diététique.

Depuis presque 10 ans je suis passionnée par la nutrition et aide mon entourage à mieux s’alimenter et rééquilibrer son hygiène de vie à ce niveau-là. C’est devenu tellement évident que je me demande pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt !

Je ne veux pas être une diététicienne « lambda ». Je veux inventer le métier qui me correspondra. Ce qui est important pour moi c’est d’aider les gens à vivre en meilleure santé grâce à l’alimentation. J’ai déjà acquis une vision assez holistique de l’alimentation « santé » et c’est à mon sens ce qui permettra aux gens de véritablement évoluer vers un mode de vie plus sain pour eux.

Dans l’idéal j’aimerais particulièrement accompagner deux types de personnes : les femmes enceintes, pour faire ma part dans l’amélioration du bien-être des femmes pendant cette période charnière. Et les personnes au régime végéta*ien.

Mais le but premier est d’améliorer la qualité de vie de chaque personne suivie, et d’avoir une approche plus globale qu’un simple programme de rééquilibrage alimentaire.

Pour moi et si ce projet aboutit, ce sera l’occasion d’allier ma passion de la nutrition comme premier facteur de notre santé, à mon besoin de partager et d’être utile aux personnes qui viennent me voir.

Je suis vraiment très enthousiaste et je sens ce poids qui m’a quittée une fois que « ma solution » était trouvée. On peut dire que j’ai trouvé ma voie. Je te souhaite vraiment d’avoir ce déclic, si tu en as besoin, pour savoir ce qui te correspond vraiment professionnellement ! N’oublies pas que notre activité professionnelle représente presque la moitié de notre vie et une bonne partie de nos journées. C’est donc primordial de se sentir à sa place dans son métier.

Prends le temps de réfléchir à ce que tu aimes faire naturellement. Il ne s’agit pas forcément d’une passion. C’est plutôt parfois un hobby ou quelque chose qui amène les gens à venir naturellement vers toi pour demander de l’aide.

J’hésite encore sur le cadre à donner à ma formation. Elle sera à distance par le CNED ça c’est certain. Mais je ne sais pas encore si je préparerai ce diplôme sur 2 années ou plus. En effet, je dois pouvoir goupiller un emploi à temps plein et des projets personnels assez chronophages.

Je me prépare néanmoins déjà en m’inscrivant à des mises à niveau (le BTS étant très scientifique). J’ai repéré également des livres spécialisés. Je t’en ferai sûrement un article dédié, une fois le programme bien établi !

As tu (eu) des difficultés à trouver ta voie au niveau professionnel ? Es-tu épanoui.e dans le métier que tu exerces ou les études que tu fais ?

Partager:
Categorie:Réflexions
Articles précédents
Podcast épisode 6 – La bienveillance entre femmes avec la sororité
Articles suivants
3 livres pour changer sa vision de l’entreprise

5 Commenter

  • mars 26, 2018 à 7:02
    Maud

    Bonjour Lorène,

    J’aurais pu écrire le même article que toi, emprunter les mêmes mots tant nos réflexions sont les mêmes… Je compte moi aussi me reconvertir dans la nutrition et le développement personnel d’ici quelques temps pour les mêmes raisons que toi, c’est profondément ce pourquoi je suis faite… Mais chaque chose en son temps, pour l’instant, je profite du moment présent et de ma grossesse, c’est tellement magique, 9 mois c’est court, il faut en savourer chaque seconde. J’espère que tu nous feras partager ton expérience et je ne manquerai pas de te lire. Je te souhaite une belle journée !

    Réponse
    • avril 1, 2018 à 8:39

      Bonjour Maud !

      J’ai moi même eu ce sentiment de me retrouver totalement dans quelques articles liés à la reconversion. Nous devons nous ressembler sur nos valeurs et états d’esprit 🙂 . Dans quel domaine de la nutrition et développement personnel comptes tu te lancer ? (si tu as déjà une idée précise ?).
      La grossesse est une période merveilleuse, tu as bien raison d’en profiter autant que possible. En tout cas je te souhaite une belle grossesse et plein de bonheur pour l’avenir <3.
      Je partagerai beaucoup mon expérience, mes réflexions et les avancées sur ma reconversion et le BTS diététique en particulier ! J'ai déjà un article en cours d'ailleurs sur le BTS à distance 😉

      Bon week end de Paques à toi !

      Réponse
  • août 6, 2018 à 7:10
    Chloé

    Bonjour Lorène,

    Aurais tu des livres/témoignages à conseiller pour quelqu’un qui cherche sa voie?

    Merci 🙂

    Réponse
    • août 12, 2018 à 10:39

      Bonjour Chloé !

      Voilà une petite sélection de livres que j’ai appréciés :
      Si tu es comme moi de la génération Y, ce livre devrait beaucoup te parler clic

      Ensuite, la plupart des livres parlent de l’entrepreneuriat. Mais on peut totalement les appliquer à son propre chemin de vie, y compris lorsque l’on ne souhaite pas se mettre à son compte :
      clic , à ne pas prendre au pied de la lettre. Mais beaucoup de réflexions intéressantes notamment sur notre vision de la vie professionnelle en tant que telle (et donc sur ce qu’on veut en faire).

      clic , très inspirant pour justement réaliser une introspection de ce que l’on souhaite faire.

      clic , plein de témoignages d’entrepreneurs. Il traite surtout du « déclic » pour se lancer en tant qu’entrepreneur et être utile à travers son métier.

      J’espère que ces livres t’aideront dans ton cheminement 🙂

      Doux dimanche.

      Réponse
  • […] recherches sur internet je suis tombée sur des personnes qui se sont lancées malgré tout, comme Lorène par exemple (si le sujet vous intéresse, je vous invite vivement à aller voir son blog qui est […]

    Réponse

Laisser un message