15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://www.grainesdereflexion.com 300

Kit de base pour (presque) tout faire maison

Tout faire maison n’est peut être pas un idéal. Mais il est incontestable que cuisiner la plupart de ses plats maison permet de manger beaucoup mieux. Que ce soit au niveau de la qualité des aliments, de leur quantité, ou encore au niveau nutritionnel.

Mais quand on débute en cuisine, on n’a pas forcément tous les outils pour être à l’aise dans l’exécution des recettes. Ou alors on est tenté.e par une multitude de gadgets créés pour nous simplifier la vie.

Je te propose donc aujourd’hui la liste de mes ustensiles favoris pour pouvoir (presque) tout faire maison. Cette liste est évidemment très personnelle. Elle dépend de ce que je choisis de cuisiner et de ce que je préfère acheter. C’est donc une liste repère, de ce qui marche pour moi et pour le type de cuisine que je réalise. Elle sera à adapter en fonction de tes propres aspirations.

Ce que je fais maison

Lorsque je suis devenue étudiante, j’ai vite compris qu’il était plus économique de faire soi-même ses petits plats plutôt que de les acheter tout prêts. Lorsque j’ai commencé à manger végétarien, il a aussi fallu que je réalise certains plats maison, car je ne les trouvais pas sans viande ou poisson.

Aujourd’hui, environ 80 % de mes plats sont réalisés par mes petites mains. Le reste est composé de restaurants. 1 par semaine, souvent une bonne pizza à emporter par notre pizzaïlo favori. Et quelques plats tout prêts (merci Picard, de temps en temps ça ne tue pas ; ou encore des gnocchis déjà prêts ou une soupe en brique).

Au niveau des préparations spécifiques, je fais de temps en temps mon pain, au levain. Les buns à burger sont tous faits maison. Je réalise quasiment toutes mes tartinades, ainsi que les gourmandises sucrées.

Par contre : Je ne fais pas de conserves (ma maman s’en occupe pour les confitures et sauces), de yaourts, de pâtes (je ne parle pas des pâtes à tarte mais des pâtes types spaghettis). Les galettes de maïs type tortillas ou encore les galettes de sarrasin sont malgré tout vraiment meilleures achetées. J’ai prévu de réaliser de temps en temps mes pâtes à tartiner mais pour l’instant la flemme l’a emporté…

Connaître ce dont tu as réellement besoin

La clef pour gagner du temps et bien faire les choses et d’avoir uniquement les ustensiles dont tu as besoin (et disposé de telle manière à ce que ce soit accessible au moment où tu en as besoin).

Accumuler des gadgets que tu n’utilises jamais te fera perdre du temps à te souvenir de comment ils fonctionnent, et de l’espace de rangement rapidement disponible.

C’est pourquoi il est important de définir : ce que tu cuisines régulièrement, ce qui peut être multitâche, ce qui est superflu.

– Définir ce que tu fais régulièrement

Si tu es adepte des tartes, cakes et autres préparations au four, il te faudra plusieurs types de plats passant au four. Si tu as une grande famille, 2 plats à tarte minimum ne sera pas de trop. A la maison nous ne sommes que 2, alors je me contente d’un plat par type de préparation (on le verra après)

Peut-être que des contenants du type « le parfait » et la récupération de pots hermétiques sera utile si tu te mets aux conserves, aux légumes fermentés, aux tartinades/sauces.

Au niveau des gros appareils, il faut bien réfléchir car il s’agit d’un investissement au long terme. J’ai personnellement cuisiné pendant des années avec pour seuls appareils un mixeur plongeur et un robot type kitchenaid artisan (en moins cher). Mais si tu souhaites réaliser des pains et brioches sans stress, peut être qu’une machine à pain sera un bon investissement. De même qu’un blender et un extracteur si tu aimes boire un bon jus le matin. Un yaourtière te sera d’une grande aide si tu comptes te mettre aux yaourts et glaces maison.

– voir ce qui peut être multitâche

Si tu n’as pas un budget extensible, tu sais de quoi je parle. Se servir d’une bouteille en verre comme rouleau pâtissier, utiliser une fourchette comme fouet, un plat à tarte en plaque à pizza…

Sans aller jusque là (l’exécution du plat sera beaucoup moins pratique et réussie), on peut limiter les achats avec quelques astuces et en choisissant judicieusement ses outils :

-Un emporte-pièce en métal de taille moyenne peut facilement servir à dresser un beau plat, modeler un biscuit ou une tartelette avant cuisson, débuter la cuisson d’un pancake si on n’a pas de poêle adaptée…

-Une fourchette peut donc servir de fouet pour une omelette (je te le déconseille pour un cake à moins d’être musclé.e), mais aussi pour réaliser des motifs sur tes pâtes à tarte ou tes gâteaux.

-Un bon blender est certes un investissement mais tu pourras faire des soupes, smoothies, pâtes à tartiner, poudres d’oléagineux, laits végétaux, meringues…

– ne pas céder aux faux-amis

Hormis certains objets qui te seront nécessaires selon ce que tu veux faire toi même : yaourtière, appareil à pâtes, déshydrateur… Tu n’as pas forcément besoin d’acheter le dernier appareil qui révolutionnera ta cuisine.

Je vois souvent dans les magasins spécialisés, ou en ligne, des badgets pour aider à la découpe de fruits ou légumes (1 appareil va faire 1 ingrédient…on arrive vite à saturation), faire cuire des œufs dans des contenants en silicone pour qu’ils soient parfaits, des thermomètres, des moules aux formes toutes plus originales.

Si certains peuvent t’aider à gagner quelques secondes, d’autres resteront simplement au fond du placard.

Le meilleur conseil que je puisse te donner c’est de n’acheter un ustensile que lorsque tu en ressens vraiment le besoin. C’est à dire que cela fait plusieurs fois que tu entreprends de réaliser une recette mais avec ton bricolage, le résultat n’est pas à la hauteur. Ou tu fais déjà toi même tel produit, mais tu veux aller plus loin. Par exemple, cela ne te sert à rien d’acheter des moules à glaces si tu n’aimes pas particulièrement cela et que tu n’en fais jamais. Si tu tentes déjà de faire tes propres sorbets/glaces mais que tu veux qu’ils ressemblent à autre chose qu’une bouillie dans un bol, alors là l’achat de quelques moules sera un plus.

Je le répète : Moins tu accumuleras d’ustensiles « spécifiques » et dont la valeur ajoutée est faible, plus tu seras à l’aise dans ta cuisine et donc plus tu seras enclin.e à cuisiner.

Mes indispensables

Pour te donner un exemple pratique, voici tous mes indispensables pour ce que je cuisine au quotidien (à savoir que nous sommes 2 bouches à nourrir à la maison) :

-Couper :

  • 1 Couteau de chef + 1 couteau éminceur + 1 éplucheur en inox + Des planches en bois

-Cuire :

  • 3 Casseroles + 1 sauteuse + 1 mini poêle (très pratique pour des pancakes) > J’ai besoin d’une crêpière parce que je les réalise pour l’instant dans ma sauteuse, je prévois d’en acheter une en fonte avant la fin de l’année
  • 1 grand plat à gratin et 2 petits plats individuels

-Pâtisser :

  • 1 moule à tarte + 1 moule à cake + 1 cercle à pâtisserie et sa plaque + moules à muffins et brioches
  • 1 rouleau à pâtisserie

-Multiusages :

  • 1 chinois + 1 panier cuit-vapeur en inox
  • 1 blender + 1 mixeur plongeur. J’ai longtemps fonctionné avec le seul mixeur plongeur, qui fait quasiment tout. Avec le chéri nous avons investi dans un blender puissant pour pouvoir élargir notre champ d’action
  • Des petits pots en verre de taille différente avec et sans couvercle (très pratiques pour tout ce qui est crèmes dessert, riz au lait ou pour peser de petits ingrédients)
  • Ustensiles de type maryse
  • 1 balance plus basique tu meurs

Ce dont je me sers occasionnellement mais qu’il est bon d’avoir sous le coude

  • 1 plaque à pizza, nous réalisons pas mal de pizzas et pains. Cette plaque en terre cuite est parfaite pour une bonne cuisson
  • 1 robot pour râper. J’ai longtemps utilisé une simple râpeuse plate, mais je mettais 1an à râper mes carottes. Le robot permet vraiment un gain de temps considérable et permet de raper tous les fruits et légumes pas trop aqueux, ainsi que les fromages à pâte dure
  • Des poches à douille, pour réaliser des fourrages, choux ou macarons en pâtisserie
  • Des emporte-pièces, ils me servent tant dans le montage des plats que pour découper un biscuit
  • 1 trancheuse à pommes (le seul gadget de ma cuisine, qui est super utile pour séparer rapidement le trognon des autres parties de la pomme, il se présente comme celui-ci)

J’espère que cet article t’aura été utile pour te motiver à cuisiner davantage. Je voulais surtout te montrer que l’on peut parfaitement réaliser la plupart de nos plats du quotidien sans y passer un smic ou accumuler 1000 gadgets.

Es tu plutôt McGyver des ustensiles de cuisine, ton couteau suisse est le seul indispensable ; ou plutôt à cumuler les gadgets qui facilitent la vie ?

Partager:
Categorie:Nutrition, Slow life
Articles précédents
6 mois de blog – mini bilan
Articles suivants
Podcast épisode 20 – Les carnets d’été d’un ventre sensible (ma trousse de secours anti maux de ventre)

0 Commentaires

Laisser un message