15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://www.grainesdereflexion.com 300

Quelques conseils pour bien apprendre ses cours

Après un premier article sur l’organisation générale d’une formation à distance, on aborde aujourd’hui quelques techniques pour apprendre efficacement.

D’abord, qu’est ce que ça signifie apprendre efficacement, pour une formation ou tout apprentissage dont on devra mobiliser les connaissances ? A mon sens c’est essentiellement retenir sur le long terme et savoir faire le lien entre ses connaissances et la pratique / l’application dans notre vie (ou futur métier).

Ici, je te donne des conseils assez généraux pour que tu puisses trouver ta propre méthode d’apprentissage. Celle qui te conviendra à ce moment T (car tu peux changer tes méthodes selon ce que tu apprends ou parce que tu n’as plus les mêmes besoins). Ne pas te démotiver au fur et à mesure que le temps passe. Mais aussi je mets un point d’honneur à déculpabiliser cette période souvent remplie de pensées négatives. « Tu n’as pas assez travaillé » « ne te repose pas, tu as encore tel exercice à finir » « tu n’avances pas assez vite » « tu ne dois pas être fatigué.e sur les horaires que tu as prévus »…

Connaître sa façon de travailler

Est-ce que tu as besoin de répéter les choses plusieurs fois ? Besoin d’un professeur pour t’expliquer à l’oral ?

Préfères-tu lire un cours puis appliquer tout de suite après, ou laisser décanter et ensuite t’exercer ?

Aimes tu la méthode « école » avec plusieurs cours différents sur une journée, ou des jours dédiés à une matière entière pour pouvoir te concentrer dessus ?

Tu as toi seul.e la réponse à ces questions. Pose-toi quelques heures pour réfléchir quelle est la meilleure manière pour toi d’apprendre efficacement et sur le long terme. C’est un investissement qui te sera très rentable pour la suite !

On a souvent un mix de préférences entre plusieurs méthodes, qui peut aussi changer selon la matière. Eh oui, on n’apprend pas de la même manière un cours d’histoire qu’un cours de mathématiques.

Ne te juge pas, parce que tu apprends d’une manière « non conventionnelle ». Ou parce qu’il te faut plus de temps pour te souvenir des cours. Le but reste le même : acquérir un socle de connaissances mobilisables en milieu professionnel.

Je pense néanmoins qu’un principe d’apprentissage est universel : comprendre. Si tu apprends un cours sans comprendre, tu ne le retiendras qu’avec beaucoup de difficultés. Car ton esprit ne trouvera pas la logique. C’est donc toujours préférable de prendre le temps de faire des recherches, aller lire d’autres sources, faire des exercices, pour comprendre le mécanisme d’une notion. Ce temps que tu auras pris à comprendre, tu l’auras gagné sur le temps dédié à retenir le cours. Et en plus de ça, on devient souvent un peu plus expert sur cette notion qui nous a posé problème. Car d’avoir cherché des ressources complémentaires aura élargi notre champ de vision.

Se réserver des semaines de repos total et de révisions

1. Le repos

Le repos est primordial pour ne pas être démotivé.e. Si tu n’arrêtes pas pendant 2 ou 3 années, tu auras une overdose de cours au bout d’un moment et c’est là que tu vas commencer à lâcher du lest, puis à décrocher.

Aussi, on culpabilise souvent de s’accorder des moments où on ne fait rien, car on n’avance pas les cours pendant ce temps. Mais c’est une période où ta mémoire va ancrer tes connaissances.

Le mieux est de te prévoir des périodes de « vacances » hebdomadaires et annuelles.

Comme tu le vois sur les différents plannings que je t’ai partagés la semaine dernière, j’ai prévu ces périodes en fonction de mon propre rythme biologique.

Je n’arrive que rarement à travailler le soir. Et j’ai besoin de décompresser en fin de semaine. Ce serait totalement contre-productif de me forcer à travailler pendant ces périodes. Je serais davantage fatiguée, lente à assimiler, pas motivée, bref c’est inutile.

Du coup je n’ai prévu que 2 soirs de travail par semaine, et surtout le vendredi qui est sacré !

De même, je me suis prévu 1 semaine de repos complet tous les 2 mois environ. Ces périodes correspondent également à des moments où je suis en vacances ailleurs que chez moi. Ce sont donc aussi des moments propices au repos puisqu’avouons le nous : à Noël on n’a pas envie de travailler !

Respecte donc ton rythme biologique. Certaines personnes sont très productives le matin, d’autres le soir. C’est inutile de persister. Repose toi pendant les moments où tu sais que tu ne peux rien faire. Fais quelques recherches ou exercices simples les horaires où tu n’arrives pas à retenir. Et prévois les plages les plus fastes pour l’apprentissage.

De même, faire une bonne coupure de quelques jours voire semaines permet de retrouver ses cours avec entrain et motivation.

Un temps de repos, lorsqu’il est raisonnable, n’est jamais du temps perdu.

2. Les révisions

Dans le même schéma psychologique que les périodes de repos, consacrer du temps aux révisions est primordial. Et non, je ne parle pas des révisions 2 semaines avant les examens mais tout au long de l’année.

Là, je copie complètement sur le système scolaire qui me convenait très bien. Il est à mon sens assez efficace pour apprendre sur le long terme.

Le but donc est de caler des périodes de plusieurs jours à une semaine uniquement pour réviser la totalité des notions déjà vues. L’idéal serait que ces périodes se trouvent juste avant un devoir ou un stage, pour pouvoir appliquer les connaissances revues.

Ces révisions sont d’autant plus importantes si ta mémoire fonctionne par la répétition. C’est le cas pour moi quand il s’agit de cours à savoir par cœur (et ça n’en manque pas en BTS diététique !).

Concrètement, j’ai débuté la biochimie depuis le mois de mars 2018. Et à l’heure où je t’écris j’ai déjà effectué 2 périodes de révisions pour cette matière et l’éco-gestion que j’ai débuté cet été.

Pour la première partie de l’année, je prévois une grosse période de révision tous les 2 mois, en général couplée à un devoir du CNED. Pour la seconde partie de l’année, j’estime finir mon programme fin mars. Après une courte période pour m’avancer sur les cours de connaissance des aliments de 2ème année, je me laisse tout le mois de mai et début juin pour réviser entièrement mes matières. Pendant cette période, je réaliserai également beaucoup d’annales pour m’exercer.

En dehors de ces périodes consacrées aux révisions, c’est nécessaire de revoir régulièrement les fondamentaux de tes cours. Je t’illustre ça avec ma biochimie. Nous avons des formules, des schémas et des « voies métaboliques » à connaître par cœur. L’idéal est de réviser plusieurs fois par semaine ces bases. Elles s’ancreront ainsi dans ta mémoire au long terme. Tu pourras ensuite les manier très aisément car elles seront devenues automatiques.

NB : Je t’invite à lire, si ce n’est pas déjà fait, mes dernières « découvertes à cogiter », où je te donne aussi quelques livres pour améliorer ta capacité d’apprentissage.

As tu des méthodes spécifiques pour apprendre tes cours ? Arrives-tu à décrocher pour te reposer sans culpabiliser ?

Partager:
Categorie:Réflexions
Articles précédents
Bien s’organiser pour ses études à distance
Articles suivants
Podcast épisode 25 – Les fodmaps

0 Commentaires

Laisser un message