15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://www.grainesdereflexion.com 300

S’organiser pour manger « fait maison » toute la semaine

On se retrouve pour un nouvel article pratico-pratique. Après mes conseils sur l’organisation de sa formation à distance, me revoilà avec des conseils sur l’organisation à la maison ! Et plus précisément, on va parler aujourd’hui de courses et de plan de repas, pour éviter de tomber dans les produits tout prêts et manger plus de plats faits maison. Avant de lire cet article, je te conseille de faire un tour sur l’article que je t’avais fait sur mes ustensiles indispensables pour (presque) tout cuisiner maison.

Quand on veut s’engager dans plus de « fait maison », mais qu’on a un travail, des études ou une vie de famille bien chargée, c’est parfois compliqué de tout mener de front.

Et puis les courses peuvent être un moment « dangereux » où on va acheter tout et n’importe quoi parce qu’on ne sait pas encore ce qu’on va en faire, et du coup fait exploser la carte bleue.

Avec le chéri, nous avons une organisation que je trouve assez efficace. Nous faisons nos courses 1 fois par semaine, et sauf exception (un petit complément qui ne se trouve pas dans notre magasin, ou envie d’aller à la cueillette passer du bon temps) il n’est pas question de retourner au magasin avant la semaine d’après !

Cette organisation, elle me permet d’avoir une vue d’ensemble de la semaine à venir. Je sais ce que j’aurai à faire à manger, quand et comment. Et de quoi j’aurai précisément besoin. J’espère qu’en te la partageant, elle t’aidera toi aussi à gagner du temps, de l’argent, et surtout à intégrer davantage de fait maison dans tes repas.

Faire un plan de repas pour la semaine

Si tu devais ne retenir qu’une seule chose de cet article c’est bien celle-ci : faire un plan de repas pour la semaine.

Il s’agit de réaliser un « tableau » pour chaque journée de la semaine, avec pour colonnes les repas du midi et du soir.

Ca se matérialise un peu comme ça :

Midi

Soir

Lundi

Tian à la provençale + Riz

Soupe de poireaux

Mardi

Quiche légère aux carottes

Soupe thaï

En préparant en amont un planning des repas, tu pourras : Organiser les plats selon les jours où tu as du temps pour cuisiner, et ceux où tu en as moins. Voir d’un coup d’œil ce que tu as à préparer tel jour de la semaine. Ne pas stresser le soir parce que « tu ne sais pas quoi faire à manger », et te reporter sur un repas tout préparé.

Trouver quels plats faire dans la semaine

Pour trouver l’inspiration et varier les plaisirs, je t’invite à écouter l’épisode 24 du podcast où je te donne plein d’astuces !

Personnellement, j’ai longtemps fonctionné avec mes livres et magazines de cuisine. Je me posais la veille des courses avec mes livres et feuilletais les recettes en faisant attention à choisir des plats en fonction de la saison.

Cette méthode permet d’intégrer des plats que tu as déjà faits, et des nouveautés que tu as envie de tester (on fait souvent ces recettes le week end du coup, car on a souvent plus de temps).

Tu peux évidemment piocher dans ton imagination et dans tes plats favoris du moment. Écoute tes envies. Tu prendras davantage de plaisir à cuisiner un plat dont tu as vraiment envie, plutôt que des pâtes au fromage parce que tu as faim, que tu as rien prévu et que tu es à court d’idées. J’écris d’ailleurs dans mon agenda mes envies de recettes, comme ça je les retrouve vite lorsque je fais mon plan de repas.

Aussi et ça, ça viendra avec le temps, garde toujours une réserve de repas « vite fait bien fait » en tête. Avec le chéri par exemple, on intègre toujours un repas du type : tofu pané / riz / légumes ; ou risotto aux légumes. Ça pallie un manque d’inspiration sur la semaine et on sait que c’est super rapide à faire.

Adapter l’organisation du planning selon les impératifs

Autre paramètre super important à prendre en compte quand tu fais ton planning de la semaine, c’est tes impératifs. Quand sais-tu que tu n’auras pas le temps de cuisiner un soir ? Y a t-il une autre fois où tu auras plus de temps ?

Pour t’illustrer, voici schématiquement comment je fonctionne :

Le dimanche j’ai beaucoup de temps pour cuisiner, j’en profite donc pour préparer des plats qui peuvent être consommés sur 2 repas, comme des quiches, ratatouilles ou lasagnes.

Par contre le mercredi soir j’ai yoga donc je rentre à 21h30. C’est le soir dédié aux expériences culinaires du chéri pour le repas du lendemain midi.

Je sais aussi que le jeudi soir je suis souvent HS de ma semaine et n’ai pas envie de cuisiner. Je prévois donc pour le vendredi midi un plat rapide à préparer le matin, comme des pâtes aux légumes râpés (idée piquée à Quitoque), ou un plat tout en un cuit à la vapeur.

Tu dois donc déterminer quels jours tu peux consacrer à la réalisation de plats longs mais qui dureront plusieurs jours, et ceux où tu dois prévoir un plat « vite fait bien fait ». Et adapter le plan de la semaine à ces contraintes, comme je viens de te le montrer.

La liste de courses

On passe maintenant à la liste de courses. Il y a plusieurs gros avantages à la faire en avance, après avoir fait ton plan de repas pour la semaine :

  • D’abord tu vas gagner du temps dans les rayons, puisque tu ne vas pas errer à la recherche de l’inspiration. Pour peu que tu connaisses bien ton magasin, tu pourras réaliser tes courses de manière très rationnelle et donc gagner beaucoup de temps. Chez nous, le chéri s’occupe du frais et de l’épicerie. Moi je prends tous les fruits et légumes et le vrac, et on se retrouve devant les pains et fromages pour choisir ensemble.

  • Tu vas aussi limiter les achats compulsifs, puisque tu auras une liste bien définie et cadrée de ce dont tu as réellement besoin pour la semaine. Évidemment on est pas psycho-rigide et si quelque chose t’attire, tu peux le prendre. Mais tu as statistiquement moins de risque de faire des écarts coûteux si tu as programmé ta semaine.

  • Enfin, tu vas éviter le gâchis alimentaire puisque tu auras prédéfini quelle dose de tel aliment (produits frais et fruits et légumes) tu as besoin. Plus la peine donc de prendre un peu de tout et beaucoup de rien, et que le quart finisse à pourrir dans le frigo.

Faire une liste de courses thématique

C’est là un conseil très pratique. Ne fais pas ta liste de courses au fur et à mesure de ce que tu penses. Catégorise-la en fonction des rayons de ton magasin.

Pour moi elle se compose ainsi : Frais (yaourts, tofu, fromage…), fruits et légumes, vrac, épicerie (lait végétal, produits de pâtisserie, café…), autre (lessive, dentifrice…)

Je réalise personnellement des colonnes pour chaque catégorie. C’est important d’avoir pu répertorier en amont les ingrédients dont tu auras besoin pour tes recettes. Tu pourras ensuite les intégrer directement dans la catégorie qui convient. En plus, tu auras moins de risque d’oublier des ingrédients.

Préciser les quantités dont tu as besoin

Comme je te le disais, une liste de courses bien faite te permettra d’éviter le gâchis. C’est quand même super frustrant de se retrouver avec une courge ou un chou pourri parce que tu l’as acheté sans savoir ce que tu allais en faire, puis finalement as oublié de le cuisiner.

Donc l’idéal c’est de réussir à déterminer de quelle quantité tu auras besoin. Ça s’applique essentiellement sur les produits frais, puisque ce sont eux qui risquent de périmer.

J’arrive personnellement à savoir si j’aurai besoin de 2 courgettes ou 5. Evidemment, il est rare que j’arrive à savoir exactement le poids dont j’ai besoin. Mais déjà réussir à estimer à ± 1 unité, ça limite grandement.

Par contre, concernant les produits secs de type riz, pâtes, sucre et farine, je prends de grandes quantité d’avance. J’achète mon riz par pack de 2,5kilos. La farine par pack de 5kilos et le reste sur environ 1 kilo. Ça permet de voir venir les besoins. Je sais que j’ai toujours des féculents à la maison donc il ne reste qu’à les associer à autre chose. Et puis quand tu achètes ces aliments en vrac, c’est plus pratique.

J’espère que tous ces petits conseils d’organisation t’aideront dans ton quotidien !

N’hésite pas à me dire si tu as une organisation différente qui te permet d’être super efficace et de (presque) tout faire maison !

Partager:
Categorie:Nutrition, Slow life
Articles précédents
Découvertes à cogiter – Septembre 2018
Articles suivants
Podcast épisode 26 – On cuisine en automne

2 Commenter

  • octobre 7, 2018 à 7:03
    laure

    Judicieux conseils. Merci. personnellement, aussi pour les produits secs, j’achete en « grande » quantité. mais pour les fruits et légumes je prefere acheter deux fois par semaine. question fraicheur des produits. Pour les plats faits en plus grande quantité, je congèle , mais juste pour un mois au grand maximum (c’est plus souvent 2 semaines).

    Réponse
    • octobre 14, 2018 à 2:05

      Très bonne organisation Maman ^^ ! C’est en effet l’idéal de pouvoir s’approvisionner en légumes plusieurs fois dans la semaine pour préserver les vitamines et minéraux. Tu pourras bientôt le faire parfaitement avec ton futur potager !

      Réponse

Laisser un message